Du raisin et des Hommes, à l'ombre de la pandémie
     

Du raisin et des Hommes, à l'ombre de la pandémie

Reportage auprès de 4 domaines en viticulture biologique sur 4 saisons (de mai 2020 à mai 2021).
(editing de 50 photos disponible + texte 20 000 signes)
photographies de Matthieu Alexandre
texte de Marjolaine Edouard

2020 : un millésime pas comme les autres

"Une photographie entre ombre et lumière. Un reportage qui entend mettre en lumière le travail des hommes et des femmes qui mettent humblement un genoux à terre et qui préparent le millésime 2020 à l’ombre d’une crise sanitaire, sociale et économique sans précédent."

(Saint-Aubin-de-Luigné et Rochefort-sur-Loire, Maine et Loire, France)
Si 2020 restera marqué dans les esprits du fait de la pandémie de Covid-19, 2021 est une année tout aussi difficile, si ce n’est pire, pour les vignerons français. Une année mar-quée par des gelées printanières inédites depuis 1991. Pour certains, il s’agit même d’une année dramatique, entre incendie et gelées, le millésime 2020 qui était sensée nous faire oublier la crise, n’existera simplement pas.
Alors que notre économie vacille, la terre continue, elle, de donner à manger et à boire, du raisin et du vin. De tout temps, l’homme a cultivé la vigne; n’y a t-il pas quelque chose de rassurant dans le fait de pratiquer des gestes millénaires à une période où tout semble se dérober sous nos pieds ? Quelle est la place de l'Homme dans la nature ?

Un reportage d’un an au fil du cycle de la vigne et des saisons, au rythme des confine-ments, enrichis d’entretiens qui croisent les regards de cinq vignerons du pays du Layon, à la lisière de la corniche angevine qu’héberge un Val de Loire impérial, tous deux classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cinq parcours de passionnés, engagés et respectueux du vivant avec lequel ils travaillent et dont ils savent qu’ils dépendent, conscients des défis qui s’ouvrent à eux, en ces temps de pandémie sans précédent, et face auxquels ils doivent sans cesse réinventer leurs pratiques.
Chacun son approche, son histoire et son rapport singulier avec un métier aux gestes millénaires, avec un point en commun : un sens certain de l’écologie.